LES OBJETS EXTRAVAGANTS

Publié le par ceramistes-contemporains

Tout le monde aura gardé en mémoire les étonnantes théières de Georges MORBEDADZE*  (ici) (ci-dessous) que j'ai exposé en 1997 (lien) ou les grands coffres de François GALLISSAIRES* ?

morbedaze théière

L'extravagance est un thème que j'aurais volontiers abordé au-travers d'une exposition de groupe. La Sem Centre (Mairie de Paris) ne m'en a pas laissé le temps. Dommage !

Les vieux Parisiens se souviendront d'une exposition aux Arts Décoratifs dans le courant des années 70 où nous avions tous bien ri devant le "vélo à remonter les escaliers" ou la "machine à manger les spaghettis". Désopilant !Caroline chevallier < Caroline CHEVALIER*

gallissaires5

Gilles BROWAEYS* nous a également gratifié d'une oeuvre très originale, un vase tourné puis incisé sur toute sa hauteur et déroulé qui suscita beaucoup d'intérêt en ce mois de mars 1998. Tu te souviens mon Gilou, c'était l'bon temps ! François GALLISSAIRES* >

fouilhoux carrés inclinés< FOUILHOUX*

champy 2

Certaines théières de l'article précédent ne manquent pas de nous étonner non plus. J'ai un faible pour l'Américain SWANSON*, je l'avoue comme autrefois j'ai grave kiffé sur Walter KEELER*...

Doremus-Loosdregt 5< Sabine Dooremus-Lonsdred*

Dans les inclassables il y a aussi les géodes de mon ami Jean-Pierre CHOLLET*, demi-sphères de terre brute et rugueuse émaillées d'un émail lisse mat ou brillant selon son inspiration, voir ci-dessous. Beaucoup copié Jean-Pierre, y compris en verre ! Jamais égalé ! Seul le petit cachet JPC faisant foi...


jpc géodes rouges  

Ma conclusion en forme de message pas du tout subliminal : "jeunes créateurs, de grâce étonnez-nous !" et si on rigole bien alors QUE DU BONHEUR !!!

  claudine garcia10 Claudine GARCIA

* Les astérixes rappellant qu'il y a vraiement beaucoup d'articles passionnant à rechercher sur ce blog. On y passerait des heures ! dewar richard 26

Commenter cet article

George Morbedadze 07/06/2012 17:26

Here is the link to picture of Francois with me at EPONA in 1997:

https://lh5.googleusercontent.com/-hD-aBhTkRl8/T2-9DrGH2cI/AAAAAAAAArQ/TL8lsVtfkXM/s1036/EPONA.jpg

ceramistes-contemporains 11/06/2012 17:50



How are you George. I am very pleased to read something about you ! Do you still work in clay ? How is Georgia today ? You can use "contact" to  send me a e-mail. I will appreciate very
much. See you George



nicole elodi 02/02/2012 12:34

inscription newsletter
si possible fond vert à éclaircir pour permettre la lisibilité du texte inscrit
penser qu'il existe un correcteur d'orthographe

ceramistes-contemporains 04/03/2012 18:05



 Bonjour Nicole,


le fond vert ne peut pas s'éclaircir parce qu'il m'est vendu tel quel ! Par contre je peux changer la couleur d'un texte. Sinon il faut jouer de l'inclinaison de son écran perso pour tout
voir. Donc il me faut un exemple précis de ce qui ne va pas svp...


L'orthographe est mon gros défaut. J'écris trop vite et je commence sérieusement à détester le Français ! Effectivement quand on commence à rédiger en Anglais on ne se bat plus avec les
ais, ait, é, er ées, etc etc... J'écris aussi sur lefigaro.fr et je ne suis pas le seul à déraper, mais cela ne m'excuse pas !


Si j'osais je dirais que le Français écrit est devenu une langue de snobinards raseurs et que la moitié des usages sont périmés; sinon la langue Anglaise ne serait pas devenu LA langue
internationale !


Exemple à l'appui : JE N'AI PLUS DE FEU. Personnellement je prone PLUS SANS S, ce qui nous donne JE N'AI PLU DE FEU. Parce que maintenant plus personne n'utilise le n apostrophe, alors
écrire J'AI PLUS DE FEU ça prête à confusion. Alors que J'AI PLU DE FEU, tout le monde comprend !


J'apporte toujours ma petite pierre à l'édifice. Comme d'hab' ! Et là il n'y a pas de faute ! Parce qu'un blog ce n'est pas l'annexe de LITTRÉ.FR, c'est perso ! Et vu que je fais bon an
mal an 200 pages par jour, je pense que mes lecteurs se sont accomodés de mes petites manies...


Sur ce, j'espère avoir répondu à toutes vos attentes, chère Nicole et je vous souhaite une bonne semaine !


François BRUNEAU.