Jean CARRIÈS (1856-1894)

carriès masque2

Elevé dans un orphelinat lyonnais par les Soeurs de Saint-Vincent, Jean CARRIÈS sculpteur dans l'âme rentre à Paris chez DUMONT.carriès christ

A l'Expo Universelle de 1878 il a, comme beaucoup d'autres céramiste de sa génération le COUP DE FOUDRE POUR LES GRÈS JAPONAIS ! Il se lie à Eugène GRASSET dans la même période et part s'installer à St Amand en Puisaye.

carriès coloquinte

 

Son style puissant trouve son inspiration dans l'architecture de Viollet le Duc très affirmée à cette époque-là. Nous sommes tous passés dans notre jeunesse étudiante à la Bibliothèque FORNEY et comme nous Jean CARRIÈS n'a pu manquer de contempler les sphinges, les masques, tous le bestiaire que le grand architecte restaurateur de Napoléon III adorait développer sur ses façades.


carriès masque4carriès masque7

Les commandes sont nombreuses, sont STYLE ROMANTIQUE colle bien à son époque et c'est dans la gloire que ce génie s'éteint prématurément à l'age de 38 ans !carriès bio

Ses nombreux MASQUES GRIMAÇANTS resteront comme SA SIGNATURE, celle à n'en pas douter d'un TRÈS GRAND SCULPTEUR !carriès singe grenouille

 

De nos jours un jeune artiste s'inspire à sa façon de ses créations, vous pensez tous à lui, Nicolas ROUSSEAU* bien sur! Nicolas-Rousseau-poterie-sculpture-300